Association Française pour le Production Fourragère

Les Actes des Journées Professionnelles

Quels choix de mesures agri-environnementales dans le contexte des AOC ? Croisement de deux expériences : Beaufort et Comté

Auteurs : Fleury P.

Mots-clefs :

Acte : Mesures Agri-Environnementales, Prime à l'herbe : Réalités et perspectives (2003)

Résumé :

L'objectif de cette présentation sera de montrer comment et pourquoi les responsables des fromages d'appellation d'origine contrôlée (AOC) Beaufort et Comté ont pris des orientations, des décisions que l'on peut ranger aussi dans la « famille » des mesures agri-environnementales. Un bref historique des relations agriculture - environnement en montagne montre que ce sujet a préoccupé les pouvoirs publics depuis fort longtemps. C'est même dans un contexte d'incertitude sur l'avenir de l'agriculture de montagne et d'interrogations sur la nécessité de la maintenir pour des raisons d'aménagement rural que naissent les AOC Comté et Beaufort dans les années 1960. Progressivement, pour le Comté, comme pour le Beaufort, la volonté de lier le produit à son terroir s'affirme : l'évolution des cahiers des charges montre la volonté de préciser les conditions de production. Ces décisions prises pour assurer la qualité du produit, justifier un prix élevé vont dans le sens d'une meilleure prise en compte de questions d'environnement : seuil minimum de superficie par vache, limitation du chargement, recherche d'autonomie fourragère, etc. Les CTE élaborés de 1999 à 2001 illustrent la volonté des AOC de lier non seulement un produit à son terroir mais également produit et territoire. Ce n'est plus des relations du terroir vers le produit que l'on discute mais aussi de la contribution du produit à l'identité et au développement du territoire local. Mettre en œuvre une telle volonté n'est pas simple ; elle amène à travailler avec d'autres, en particulier les acteurs de l'environnement. Ceci risque aussi d'entraîner des contradictions internes entre éleveurs qui restent souvent dans une logique d'augmentation de la production laitière et responsables des AOC qui souhaitent la limiter pour maintenir une cohérence entre les pratiques et l'image du produit. Beaufort et Comté sont sans doute plus que des AOC qui protègent un produit, elles sont des AOC qui reconnaissent un autre choix d'agriculture. Malgré les compétences et l'expérience acquises, les relations entre un produit, l'environnement et le territoire restent une question ouverte, un édifice en construction perpétuelle.

Identifiez-vous pour télécharger l'article


< retour


 
167195 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
14/08/2018