Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Place du maïs et de la prairie dans les systèmes fourragers laitiers. II-Aspects technico-économiques et exemples en Bretagne

Paru en 1997 dans Fourrages n°150 (page 137 à 146)

Auteurs : Grasset M.

Co-auteurs :

Mots-clefs : prairie, système fourrager, étude économique, maïs, production laitière, ensilage, simulation, Bretagne

Résumé :

La réforme de la Politique Agricole Commune, l'application du quota de matière grasse, l'agrandissement des exploitations et la prise en compte de l'environnement ont profondément modifié le contexte de la production laitière. Au “produire plus” d'hier s'est substituée l'obligation de “produire au plus juste”. Dans ce nouveau contexte, quel équilibre trouver entre herbe et maïs dans les systèmes fourragers ?
Les différents travaux réalisés ces dernières années en Bretagne permettent de préciser la place optimale du maïs ensilage selon les situations. Les simulations montrent que, lorsque le maïs produit plus ou autant que l'herbe, 30 à 40% de maïs dans la SFP est un optimum économique. Valorisée sous forme de pâturage, l'herbe demeure un atout essentiel de maîtrise des coûts et le maïs reste le fourrage stocké le plus intéressant. Limiter la part de concentrés suppose d'augmenter celle des fourrages. Ainsi, la part optimale de maïs varie suivant les situations et les stratégies d'élevage. Les réseaux de fermes de référence mettent en évidence 3 types de systèmes de production où cohérence et maîtrise technique assurent leur efficacité économique et leur pérennité.

Télécharger l'article


< retour



 
170054 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
16/10/2018