Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Récolte précoce et conservation en ensilage des mélanges céréaliers riches en protéagineux

Paru en 2018 dans Fourrages n°234 (page 121 à 130)

Auteurs : Uijttewaal A.

Co-auteurs : Delbecque D., Fesneau A., Fortino G., Jeulin T., Joulié I., Olivier F.

Mots-clefs : ensilage, conservateur, légumineuse, machinisme agricole, chantier de récolte, conservation de la récolte, fourrage, plante protéagineuse, pertes, Préfanage, méteil

Résumé :

Depuis quelques années, des éleveurs mettent en place des mélanges comportant une part importante de protéagineux (féverole, pois). Ces mélanges intègrent bien souvent d’autres légumineuses telles que les vesces et les trèfles, mais aussi des céréales à paille. Avec plus de 40 % de la MS à la récolte composée de légumineuses et en récoltant précocément sous forme d’ensilage, l’objectif est de produire une ressource fourragère riche en protéines. Les espèces utilisées sont très riches en eau ; leurs particularités morphologiques ainsi que l’architecture dense du couvert freinent le préfanage au champ. Dans la pratique, l’atteinte d’une teneur en MS de 30 à 35 % à l’entrée du silo, pourtant nécessaire à la bonne conservation par ensilage, est difficile à atteindre. L’écoulement de jus au silo, et donc la perte de matière organique digestible, est la première conséquence observée. Sous la bâche, la protéine est solubilisée sous l’action des enzymes et des bactéries protéolytiques. L’activité de ces dernières occasionne aussi des pertes de matière organique sous forme de gaz (CO2) et peut entraîner des pénalités de rémunération du lait en cas de détection dans le lait. Au champ, tout doit être fait pour faciliter le séchage en limitant la contamination du fourrage par des particules de terre porteuses de bactéries protéolytiques (butyriques). Devant la difficulté d’atteindre les conditions favorables à l’entrée du silo, le recours aux conservateurs tels que les acides organiques et les bactéries lactiques homofermentaires apparaît comme une solution technique à étudier.

Identifiez-vous pour télécharger l'article


< retour



 
170054 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
16/10/2018