Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Le prix de revient de l'U.F. dans différents types d'exploitations en Basse-Lombardie

Paru en 1968 dans Fourrages n°34 (page 98 à 111)

Auteurs : Haussmann G.

Co-auteurs : Sibani M.

Mots-clefs : étude économique, production laitière, Italie, culture fourragère, enquête, culture dérobée, travail

Résumé :

En 1965, une première enquête systématique a été exécutée parmi les fermes typiques et suffisamment représentatives de la zone irriguée de la Lombardie, entre Lodi et Codogno, dans le but de déterminer le prix de revient moyen de l'U.F. obtenue par différentes cultures fourragères, normales pour cette région, orientée vers la production spécialisée de lait industriel. Les difficultés auxquelles on s'est heurté en raison du manque presque total de renseignements comptables réguliers dans les exploitations ont obligé de se limiter à des relevés axés sur des champs emblavés en prairies et cultures fourragères dérobées, pour en tirer des comptes culturaux analytiques.
En 1966, l'enquête a été étendue, pour chaque relevé, à toute la ferme de manière à surmonter les limites de validité inhérentes à la méthode des comptes analytiques. Pendant toute l'année quinze exploitations ont été suivies pour l'ensemble des techniques opératives, en choisissant des fermes de dimensions différentes et de différents degrés de perfectionnement de l'organisation de la gestion : ceci à l'intention de préciser le prix de revient de l'U.F. par rapport non seulement aux cultures, mais aussi aux types principaux des exploitations et de leurs moyens de production.

Ainsi, les questionnaires relatifs aux relevés considérés comprenaient :
- la répartition des heures de travail entre les différentes opérations culturales ;
- la quantité des moyens de production employés ;
- la quantité des produits obtenus ;
- les informations techniques sur les cultures et l'élevage.
La registration journalière de toutes les données mentionnées dans le questionnaire a permis d'en faire ressortir un cadre assez exact de la situation au niveau des différentes entreprises et de fournir des indications orientatives aux opérateurs agricoles, tout en évitant d'attribuer une valeur absolue aux résultats recueillis jusqu'à présent : la recherche en effet sera poursuivie sur un nombre plus élevé de fermes, en visant la détermination finale du prix de revient du lait industriel. 

Télécharger l'article


< retour



 
170054 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
16/10/2018