Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Conduite des troupeaux de vaches laitières au pâturage et complémentation

Paru en 1975 dans Fourrages n°62 (page 47 à 56)

Auteurs : Journet M.

Co-auteurs :

Mots-clefs : gestion du pâturage, production laitière, complémentation, fourrage, efficacité alimentaire

Résumé :

L'herbe exploitée au stade pâturage ayant valeur d'un aliment concentré, il convient avant tout de bien conduire le troupeau de vaches pour éviter de le complémenter. Pourquoi disposer d'une herbe de qualité ? Parce qu'elle a un pouvoir rassasiant à peine plus élevé qu'un aliment concentré et que les vaches peuvent en consommer d'autant plus qu'elles produisent plus de lait. Comment ? En pratiquant une rotation rapide du troupeau sur les parcelles, avec un chargement suffisamment élevé en animaux à  l'hectare (quatre à six vaches) lorsque l'herbe est disponible en quantité suffisante.
L'efficacité de la complémentation au pâturage est en moyenne très faible: 0,2 à 0,3 kg de lait à 4% par kg de concentré. Elle est accrue, bien que faiblement, lorsque l'herbe est âgée et si le chargement par vache est très élevé ou la durée de pâturage réduite; elle s'accroit fortement si la surface pâturée est considérablement réduite. Cette dernière méthode nécessite l'emploi de compléments, ensilage d'herbe ou de mais plutôt que d'aliment concentré, mais elle permet de mettre en place un système d'exploitation rationnel, simple et prédéterminé du pâturage. 

Télécharger l'article


< retour



 
173373 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
06/12/2018