Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Rendement végétal et aspect économique de la production fourragère

Paru en 1964 dans Fourrages n°17 (page 3 à 13)

Auteurs : Delcure J.

Co-auteurs : Ergan M.

Mots-clefs :

Résumé :

L'expression du rendement des cultures fourragères en production fourragère brute est utile et suffisante :
- pour effectuer un inventaire au niveau d'une petite région afin de recenser les cultures fourragères mises en œuvre et de situer le niveau de production ;
- pour établir des références de production fourragère brute ;
- pour rechercher les causes les plus fréquentes d'échec ;
- pour effectuer une mise au point annuelle sur les rendements et les qualités des fourrages ;
- pour l'étude de cas individuels par rapport aux références locales.
La notion de production fourragère brute est donc limitée à l'aspect des techniques de production. Il faut presque toujours transformer cette donnée pour traduire l'aspect zootechnique et la compléter pour atteindre l'aspect économique.
Pour être utilisables par l'économiste, ces références doivent être transformables en tonnes de production fourragère nette.
La collecte des renseignements se fait au niveau de la petite région (données collectives) de l'exploitation et de la parcelle qui porte la culture fourragère étudiée.
La mesure du rendement en production fourragère brute est intéressante dans le cas des fourrages pâturés en une seule fois ou affouragés en vert car il est possible de la transformer en production fourragère nette. Pour les fourrages fanés ou ensilés cette transformation est imprécise.
La mesure doit être effectuée sur une parcelle homogène et l'on doit noter avec précision le stade physiologique des plantes. Trois prélèvements constituent un minimum dans les meilleurs cas d'homogénéité de la culture.
La production fourragère brute s'exprime essentiellement par le rendement en matière sèche à l'hectare.
Cette méthode de mesure n'est justifiée que dans des limites précises avec les précautions décrites et surtout en associant au rendement la connaissance précise des facteurs de production. Elle constitue une étape dans l'étude des aspects économiques de la production fourragère. 

Télécharger l'article


< retour



 
171804 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
19/11/2018